MENU CLOSE

Giuseppe Vaccarini – Meilleur sommelier du monde 1978 et ex président de l’ASI

Ma première rencontre avec Gérard Basset remonte au début des années 1990, alors qu’il était candidat à des concours de sommellerie internationaux dont j’étais juge. Dès le départ, Gérard avait attiré mon attention grâce à sa grande passion et à ses connaissances hors du commun des vins, ce qui lui prédisait d’emblée un bel avenir. Je le lui ai immédiatement fait savoir, et il m’a remercié de ces mots qui l’encourageaient à continuer. Ses premières réussites n’étaient pas suffisantes pour lui, il voulait toujours les plus grands honneurs et, au fil des ans, il a fini par les obtenir, grâce à sa persévérance opiniâtre.

Je me souviens de deux anecdotes en particulier qui confirment son talent de dégustateur – et pas seulement pour le vin. La première est liée à l’amour de Gérard pour le Coca-Cola – il en buvait beaucoup. Lors d’une rencontre informelle au Maroc, Michèle Chantôme et moi avions décidé de lui faire goûter à l’aveugle divers types de colas. Gérard était un peu surpris, mais il ne s’était pas laissé décourager et avait relevé le défi, en reconnaissant évidemment chacun des colas.

La deuxième anecdote est liée à sa participation aux concours mondiaux de l’ASI, que Gérard souhaitait gagner parce qu’ils pouvaient lui profiter considérablement, tant sur le plan professionnel que personnel. Il s’est adressé à moi, avec beaucoup d’humilité, ainsi qu’à quelques autres experts, pour obtenir des conseils utiles, capables d’améliorer sa performance dans les épreuves pratiques. J’étais honoré qu’il m’approche, mais également très heureux de le voir finalement remporter le titre mondial tant convoité, en 2010. Toutefois, comme un véritable champion, Gérard ne se satisfaisait pas de ses victoires et de ses titres, et il cherchait toujours de nouveaux défis, comme de faire connaître notre métier aux jeunes désireux d’entreprendre une carrière de sommelier.

Quand nous nous sommes rencontrés, c’est lui qui me demandait comment s’améliorer. Au cours des dernières années c’était toutefois moi qui apprenais une nouvelle manière de voir notre profession, grâce à Gérard. Une belle leçon de vie, mais aussi un hommage à son professionnalisme.

English Français