MENU CLOSE

Robert Joseph – Journaliste

Il y a tant d’anecdotes à propos de Gérard, mais quand je me les remémore, elles semblent très souvent réunir les trois éléments-clés de sa personnalité : sa gentillesse et sa générosité, sa curiosité et son désir d’apprendre et, bien sûr, son besoin intense de se tester constamment et de toujours atteindre de nouveaux sommets. Nous dégustions ensemble en tant que coprésidents de l’événement Five Star Wines, à Vérone, et au terme d’une longue journée à goûter et re-goûter des vins « conventionnels », nous sommes passés à quelques vins « naturels ». Le premier d’entre eux avait l’allure d’un cidre trouble et sentait la basse-cour, et alors qu’il le goûtait, tous les aspects de Gérard passaient sur son visage. Oui, selon son expérience professionnelle, le vin était dégoûtant, mais il cherchait à comprendre pourquoi quelqu’un avait décidé de le vinifier de la sorte. À quoi pouvait bien penser le vigneron ? Pourquoi l’un des juges favorables au vin nature lui avait-il donné une aussi haute note ? Et qu’est-ce que lui, Gérard, pouvait apprendre de cette expérience ?

English Français