MENU CLOSE

Rappelez-vous…En octobre à l’ASI

Dès la première soirée, le ton était donné. On était dans le Japon fidèle à la tradition…Tel qu’on se l’imagine, vu de l’étranger. Saiko Tamura Soga, vice-présidente ASI pour l’Asie et l’Océanie, mais aussi co-organisatrice de l’évènement aux côtés de Shinya Tasaki, se rappelle, avec Michèle Chantôme, ces moments intenses :

 

« L’Association des Sommeliers du Japon a toujours insisté sur l’importance de créer un environnement sans stress pour les concurrents, et a conçu le programme pour qu’il ne soit pas trop lourd pour eux.

Nous avons conçu un programme dans cet esprit donc mais avec la possibilité de donner à toutes les délégations l’occasion de découvrir pleinement l’hospitalité japonaise, Kyoto et la culture japonaise.

Nous avons accueilli toutes les délégations par un spectacle de danse de maikos (futures geishas), suivi d’une cérémonie d’ouverture de barils de saké, le Kagami-biraki, qui est censé porter chance en brisant le couvercle.

Bien sûr, une visite à Kyoto n’aurait pas été complète sans une visite de la distillerie Suntory Yamazaki, en particulier pour les sommeliers. Nous avons donc organisé un cours et une dégustation (y compris le Yamazaki 18 ans d’âge !) animés par M. Torii, le maître mélangeur et membre de la famille fondatrice de Suntory.

Et après quelques jours de tension, la dernière nuit de la compétition s’est terminée par une fantastique performance de Wadaiko, des tambours japonais. De plus, un par un, chacun des participants a reçu un cadeau commémoratif de Tadashi Agi, auteurs du célèbre manga Drops of God (gouttes de Dieu) ».

 

Quant au concours lui-même, il s’est conclu par un podium entièrement asiatique après des épreuves de très haut niveau. Wataru Iwata, du Japon, est sacré Meilleur Sommelier d’Asie & Océanie 2018. Deuxième, Kam Fung Reeze Choi, de Chine, suivi du Malaisien Justin Ho Li Vern.

English Français Español