MENU CLOSE

Chypre en chiffres

Le compte à rebours final a démarré pour le concours ASI du Meilleur Sommelier d’Europe & Afrique à Chypre… Pour ce qui a été l’un des concours de sommellerie les plus attendus, de mémoire d’homme. L’événement, reporté à deux reprises, n’est plus que dans une semaine. L’événement est depuis longtemps sous la houlette de Georgios Kassianos, président de l’Association des Sommeliers de Chypre, assisté de Vasos Manoli, ancien lauréat du concours du Meilleur Sommelier de Chypre, ainsi que d’autres membres de l’association locale des sommeliers, dont Haris Stylianides, Stalo Arambantzi et Heracles Christophorou. Au sujet de l’événement, M. Kassianos déclare : « La route a été longue (ou plutôt le voyage en bateau) jusqu’à ce concours qui se tiendra sur notre belle île de Chypre, mais tous ces efforts en vaudront la peine la semaine prochaine, lorsque nous accueillerons le monde entier pour profiter de notre hospitalité et de nos vins. Plus important encore, nous avons travaillé assidûment, avec l’équipe de l’ASI, y compris notre illustre CCS (Commission des concours de Sommeliers), afin de garantir que les candidats soient soumis à un test équitable de leurs compétences ».

Stylianides, qui gère les bénévoles, est d’accord avec Kassianos : « Ce fut un remarquable effort d’équipe pour arriver à ce point et la semaine prochaine sera encore plus importante, car nous accueillons des sommeliers du monde entier pour nous aider à organiser tous les événements et activités. La logistique nécessaire à l’organisation d’un tel événement est incroyable, tout comme le volume de vin (plus de 2 000 bouteilles) à gérer et les milliers de verres qui devront être essuyés et disposés pour chaque événement ». L’équipe de Chypre sera complétée par plus de deux douzaines de sommeliers, qui viennent à leurs propres frais dans le but de soutenir, d’apprendre et de nouer des relations avec l’élite de la communauté des sommeliers d’Europe et d’Afrique. De simples calculs ont permis de déterminer que plus de 3 000 heures de travail bénévole sont nécessaires pour organiser un événement comme le concours ASI du Meilleur Sommelier d’Europe & Afrique.

L’organisation d’un tel événement demande un effort herculéen. Elle est financée conjointement par l’ASI et des organisations partenaires. En plus des partenaires institutionnels de l’ASI, les événements sont soutenus par neuf partenaires internationaux et 15 partenaires locaux. À propos de ces partenaires, Claire Berticat, responsable du marketing et directrice des partenariats de l’ASI, déclare : « Nous avons le privilège d’avoir un certain nombre de partenaires de classe mondiale ainsi que de nombreux soutiens locaux. Ces événements ne seraient pas possibles sans eux. Non seulement nos partenaires nous soutiennent financièrement, mais ils s’engagent, comme l’ASI, à favoriser des sessions éducatives lors de nos concours, ce qui est conforme à notre engagement d’évoluer vers une association qui met davantage l’accent sur l’équilibre entre les concours et l’éducation. » Le président de l’ASI, William Wouters, déclare : « L’ASI s’engage à offrir des expériences éducatives de haut niveau lors de tous nos événements, y compris nos concours continentaux et mondiaux. Ceci est illustré par notre belle liste d’orateurs pour cet événement. » Les masterclasses seront dirigées, entre autres, par Luis Cerdera (Quinta Quinta Soalheiro), Raimonds Tomsons (au nom de l’association des producteurs japonais de saké et de shoshu), Michael Moosbrugger (Österreichische Traditionsweingüter – ÖTW), Elaine Chukan Brown (Discover California Wines), Julia Scavo (Romanian Wines of the « Iconic Estates » – Alexandrion Group) et des experts locaux qui parleront du secteur vinicole chypriote.

Malgré les effets persistants de la pandémie mondiale, plus de 120 délégués sont attendus sur les rives de Limassol, à l’extrémité sud de Chypre. Cependant, contrairement aux concours précédents, où de solides délégations de nombreux pays venaient « s’abreuver » aux frais de l’ASI, Chypre représente une approche plus prudente, financièrement parlant, de l’organisation d’un concours. Chaque pays membre ne dispose désormais que d’une invitation pour son président (ou représentant officiel) et son candidat. Un programme pour les conjoints et les délégués est proposé à Chypre, ce qui permet à un plus grand nombre de participer. Mais cela a un coût. À propos de ce changement, Wouters déclare : « L’ASI continuant à se développer, nous essayons d’évoluer vers une association plus professionnelle. Même si nous nous réjouissions de voir tous nos amis du monde entier à tous nos événements, il est de notre devoir envers nos associations membres et, en fin de compte, envers les sommeliers que nous représentons tous, de nous assurer que nous investissons l’argent de l’association à bon escient. Cette année, nous avons lancé de nombreuses initiatives qui auront un impact positif sur nos sommeliers. Notamment le BOOTCAMP de l’ASI, le lancement des directives pour les sommeliers et la création de vidéos éducatives pour notre communauté de sommeliers, afin que chacun dans le monde entier puisse apprendre de nos meilleurs sommeliers. Nous croyons qu’il faut économiser de l’argent là où nous le pouvons afin d’investir pour l’avenir de notre profession. »

D’éminents journalistes du monde entier se joindront également aux candidats et aux délégués de l’ASI. Ces journalistes viennent non seulement pour assister au concours lui-même, mais aussi pour profiter des plaisirs gastronomiques que Chypre a à offrir. Le secteur vinicole chypriote, petit mais puissant, sera mis en valeur tout au long de la semaine avec des vins chypriotes servis et des mets locaux à déguster. M. Kassianos résume la situation en ces termes : « À la fin de la semaine, nous espérons qu’un autre grand champion sera couronné et nous savons que nos amis du monde entier repartiront en ayant fait l’expérience d’une merveilleuse hospitalité ».

English Français Español